1 000 jeunes de l’Oise pris en main pour booster leur retour vers l’emploi

Pour aider les jeunes à reprendre confiance en eux, Méru, une commune française du département de l’Oise avait instauré des ateliers théâtre dans le dispositif Garantie jeunes. Selon les statistiques, 17,2% des chômeurs du département de l’Oise avaient moins de 25 ans en décembre 2015. La directrice de la Maison de l’emploi et de la formation du Beauvais avait expliqué que le fait de bénéficier d’un dispositif avec un accompagnement collectif pendant six semaines est une première fois pour le département. Grâce à ce procédé, les bénéficiaires peuvent faire un travail de fond.

Emploi jeunes Oise

1 017 jeunes de l’Oise participent au programme en 2015

L’année dernière, plus d’un millier de jeunes de 18 à 25 ans ont bénéficié de ce programme. On leur a confié des missions locales qu’ils devaient accomplir pendant six semaines, à raison de 35 heures hebdomadaires. La conseillère Garantie jeunes à la MEF du Beauvaisis avait précisé qu’on doit travailler sur les techniques de recherches d’emploi, les conseils en images, sur les questions de logement, de santé et de gestion de budget. Après avoir passé trois années sans avoir du travail, Baljinnyam Zuunnast a déclaré que des simulations d’entretien lui ont permis d’être plus à l’aise et elle est désormais en contrat de professionnalisation.

Quelques qualités que les jeunes doivent avoir avant d’intégrer ce programme

Pour bénéficier du dispositif Garantie jeunes, on ne se soucie pas vraiment du diplôme, du travail, ou des formations que les jeunes ont suivies. Ils doivent généralement s’approprier des fondamentaux et Delphine Roussel avait expliqué que le plus dur pour eux est de reprendre un rythme avec des obligations d’horaires et il faut aussi les faire réfléchir. Des cours de théâtre à Méru aident les jeunes à reprendre confiance en eux, tandis qu’à Beauvais, on se sert d’un partenariat avec les agences d’intérim. Un stage ou un contrat de travail vont ensuite intégrer les participants dans une entreprise et c’est là qu’on leur demande souvent du courage et de la persévérance, car le chemin pourrait être chaotique des fois.

Je suis David Sensitiano, rédacteur pour cette rubrique d’actualités de l’Oise, étudiant en journalisme, et passionné par la presse écrite.