Oise : la policière tue un collègue à l’entraînement

Le vendredi 5 février dernier, un accident de tir au commissariat de Beauvais, dans l’Oise avait causé la mort d’un policier de 45 ans. En réalité, ce drame a eu lieu vers 11h45 durant un exercice de tir en progression, au stand de tirs. Grièvement blessée par deux tirs à balle réelle de l’une de ses collègues, la victime avait été transférée immédiatement à l’hôpital d’Amiens. Malheureusement, Laurent K, père de trois enfants n’a pas survécu et est décédé dimanche.

L’auteur des tirs : mis en examen pour homicide involontaire

Quelques instants après ce drame, la policière qui avait tiré sur la victime et le moniteur qui devait s’occuper de cet exercice ont été mis en examen pour blessures involontaires. Cependant, ils ont été remis en liberté.

Stand de tir police

Stand de tir

 

Mais le procureur a affirmé que la gardienne de la paix sera prochainement mise en examen pour homicide involontaire. Les premières investigations ont dévoilé que Laurent K. a été mortellement touché d’une balle en pleine tête au  cours d’un exercice dynamique.

Pour sa première des trois séances annuelles obligatoires de tir, il était en compagnie de deux collègues de la PAF.

Selon les explications de Jean-Philippe Vicentini, procureur de Beauvais, le moniteur leur a fait faire un exercice de tir de soutien avec une simulation de passage de porte. Il avait rajouté qu’un policier devait se replier pendant que les autres couvraient ce repli.

Ce fut à ce moment-là que son partenaire l’a atteint d’une balle dans le gilet pare-balles et d’une autre en pleine tête. Un proche du dossier a expliqué qu’on ne peut s’interroger sur le fait de proposer un tel exercice à une femme de 58 ans, près de la retraite. Selon toujours ses explications, il ne s’agit pas d’un exercice statique, mais d’un exercice complexe qui comporte un certain nombre de risques.

Alexandra Sarazin-Bourgon, rédactrice pour plusieurs sites de news, je me passionne pour l’actualité, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à la rédaction de news pour le département de l’Oise sur ce site Internet.